Jungle post-romantique

Exposition Nicolas Cesbron & Fuad Kapidzic
L’un sculpte ses rêves, l’autre peint ses fracas.
Contorsions du bois, brûlures de l’être, démons, irréel, réel, pianos pris pour cible, plantes
carnivores, étranges créatures, enchevêtrements, cultures, arts et musiques en danger, ….
Ce sont probablement dans les abysses inhospitaliers que Nicolas Cesbron et Fuad Kapidzic se sont retrouvés.
Les abysses des temps les plus reculés, les abysses des grands fonds, les fosses profondes
et les abysses de la souffrance et de la déraison des hommes.
Car tous deux se sont plongés à corps perdus dans l’exploration d’un monde inconnu, d’une jungle,
où se dévorent chaos et harmonie, pour rendre visible ce qui se trouve enfoui dans les profondeurs de l’âme.
L’expérience personnelle d’une jungle post-romantique, féconde .
Le passé scientifique qu’ils partagent leur a déjà permis, en observant la matière au plus près,
d’approcher le mystère de la vie.
L’esprit de recherche, qui les a rapprochés, ne les a pas quittés.
Ce que semble nous suggérer les oeuvres de Nicolas Cesbron c’est que le rêve n’est pas seulement une richesse
mais qu’il n’y en a jamais trop, laissons-nous aller, ne nous en écartons jamais trop loin en tous cas.
Tandis que les oeuvres de Fuad Kapidzic, semblent nous avertir que ce même rêve peut se briser brutalement.
Alors le réel devient trop grand pour nous et l’art et la beauté semblent des issues,
sinon les seules pour y faire face et pallier l’impossibilité des mots.
Difficile d’être plus complémentaires.
Marc Guillermin

Télécharger le catalogue